SWISS vend sa filiale Crossarc

9 janvier 2003

Swiss International Air Lines vient de conclure la vente de sa filiale Crossarc à la société Winpro AG. Implantée à Winterthour, cette dernière reprendra la filiale en intégrant à ses propres activités la section chargée de la fabrication de pièces détachées. Les emplois seront en majeure partie préservés. Les réparations et l’entretien des moteurs, autre champ d’action de Crossarc, seront désormais assurés par SWISS.

Crossair Engine Repair (Crossarc) se concentrait jusqu’à présent sur les réparations et l’entretien de moteurs, en particulier de réacteurs d’avions. Elle réalisait 60% de son chiffre d’affaires par les réparations et l’entretien, 40% par la production de pièces détachées. Emanation de Sulzer-Triebwerke AG, Crossarc avait été créée en 1999. Le 11 novembre dernier, SWISS s’était vue contrainte d’en annoncer la fermeture.

La compagnie aérienne a trouvé en Winpro AG un repreneur en mesure de maintenir la fabrication de pièces détachées. Le contrat de vente a été signé le 1er janvier 2003. D’un commun accord, les détails de la transaction ne seront pas communiqués.

Une autre solution a été trouvée pour la section de Crossarc consacrée aux réparations, dont certaines composantes et quelques employés seront intégrés au sein de SWISS. Un plan social a été mis sur pied pour les employés ne pouvant bénéficier d’une reconversion.

Dans un contexte économique difficile, SWISS est particulièrement satisfaite qu’une majeure partie des emplois ait pu être préservée en dépit de la réorganisation de Crossarc.

Implantée à Winterthour, Winpro AG se concentre sur l’élaboration de systèmes mécaniques de haute complexité entrant dans la fabrication de machines, notamment de machines destinées au traitement des métaux ou aux techniques d’installation, et plus particulièrement de véhicules ferroviaires. Winpro est issue d’une activité helvétique traditionnelle à Winterthour : la fabrication de locomotives et de machines. Elle emploie pour le moment près de 160 collaborateurs.