Impact du prix du carburant et des coûts de maintenance

21. juin 2004

SWISS doit corriger ses objectifs financiers en raison de l’augmentation, sensible cette année, du prix du carburant, et de la réduction jusqu’à présent non accomplie des coûts de maintenance auprès de la société de maintenance aéronautique partenaire de SWISS la plus influente en termes de coûts. Selon les prévisions actuelles, la compagnie pourrait ne pas être en mesure d’atteindre en 2004 l’équilibre opérationnel annoncé. Des mesures supplémentaires visant à améliorer le résultat ont été prises sur-le-champ.

Lors de la séance qui s’est tenue en ce jour, le Conseil d’administration de SWISS a pris connaissance des prévisions révisées pour l’exercice en cours. En outre, André Kudelski a fait part de sa démission du Conseil d’administration, motivée par des divergences d’opinion quant à la non-adhésion de SWISS à l’alliance oneworld.

L’augmentation du prix du baril, entraînant une hausse sensible du coût du carburant, se répercute de manière négative sur les résultats financiers de SWISS. Si le prix du kérosène se maintient à son niveau actuel de USD 360 par tonne, ce sont CHF 85 millions supplémentaires imprévus qui grèveront le budget de la compagnie. Avec la garantie de change, que SWISS a entre-temps cédée, ces coûts supplémentaires imprévus se monteraient à CHF 65 millions. SWISS s’était défaite au premier trimestre de cette protection contre les fluctuations – connue sous le nom de «fuel hedge» - ce qui s’était traduit par une amélioration des liquidités à hauteur de CHF 20 millions. Ce faisant, et grâce à d’autres mesures de gestion de la trésorerie, les liquidités de SWISS sont suffisantes. Le niveau des liquidités se situe bien au-dessus des prévisions de CHF 250 millions et la compagnie n’est menacée ni par la hausse du carburant ni par le coût trop élevé des frais de maintenance.

La non-réalisation des économies au niveau des coûts de maintenance pourrait remettre en question les objectifs EBIT pour l’année en cours. SR Technics, société de maintenance aéronautique, est le partenaire de SWISS le plus influent en termes de coûts. Dans le cadre du programme de restructuration baptisé «Foundation for Winning», SWISS a mené avec succès des négociations auprès de tous ses partenaires et fournisseurs afin de diminuer ses coûts de production. SR Technics est la seule société avec laquelle les pourparlers n’ont pas pu aboutir à une solution satisfaisante, bien qu’ils se déroulent en profondeur depuis neuf mois.

Par des mesures appropriées, SWISS est déterminée à tout entreprendre pour s’approcher le plus près possible de l’«objectif équilibre», en dépit des conditions adverses.

Démission d’un membre du Conseil d’administration

André Kudelski (44 ans) a présenté sa démission au cours de la séance de ce jour. Ce retrait est motivé par des divergences dans l’analyse des conditions d’entrée dans oneworld posées par la compagnie BA. Le Conseil d’administration a accepté cette démission avec regret. Il remercie André Kudelski de son engagement au sein du Conseil depuis décembre 2001.