Pas d’accord entre SWISS et Aeropers

30 juin 2006

Les négociations menées pendant 17 mois par SWISS et le syndicat des pilotes Aeropers n’ont pas abouti à la conclusion d’une nouvelle convention collective de travail (CCT) porteuse d’avenir. Aeropers a annoncé l’échec des pourparlers. En conséquence, la CCT régissant actuellement les conditions de travail des pilotes d’Airbus prendra fin le 30 juin 2006.

SWISS a fait une offre à Aeropers qui tient compte le plus largement possible des intérêts du personnel, préserve des conditions de travail attrayantes et favorise la croissance. Pour l’essentiel, SWISS attend des pilotes d’Airbus qu’ils travaillent en moyenne 19 jours par mois au maximum, prennent 6 semaines de vacances (contre 7.5) et consentent à des efforts raisonnables en matière de rémunération globale. Toutes les autres catégories de personnel de SWISS ont fait de notables efforts ces derniers mois pour permettre à la compagnie de réduire ses coûts et d’augmenter sa productivité. Dans l’intérêt de sa clientèle, de ses collaborateurs et de l’économie suisse, SWISS tient à jeter les bases d’une croissance durable.

« Nous souhaitons poursuivre le développement positif amorcé par SWISS. Dans un environnement concurrentiel très évolutif, nous voulons croître durablement et offrir à nos salariés des emplois sûrs. Toutes les catégories de personnel, y compris les pilotes d’Airbus, doivent contribuer de manière substantielle à la réalisation de cet objectif », a déclaré Christoph Franz, Président de la direction générale, réagissant ainsi à l’issue des pourparlers avec Aeropers.

Tant la position de SWISS que celle d’Aeropers a évolué au cours des négociations. En dépit des concessions faites par Aeropers sur certains points, aucun consensus n’a pu être dégagé sur les questions essentielles. SWISS en prend acte et étudie les options désormais applicables.

Les opérations de vol se poursuivent normalement.