SWISS poursuit son ascension au 1er semestre 2007

26. juillet 2007

Swiss International Air Lines (groupe) publie pour le 1er semestre 2007 un bénéfice d’exploitation (EBIT) de 285 MCHF. Au 1er semestre 2006, l’EBIT s’élevait à 98 MCHF. Le bénéfice net consolidé atteint ainsi 295 MCHF au 1er semestre 2007 (contre 76 MCHF au 1er semestre 2006).

Le bon développement économique de SWISS s’est poursuivi au 1er semestre de l’année en cours. Les produits d’exploitation consolidés ont atteint 2'304 MCHF (contre 1’976 MCHF au 1er semestre 2006). Le bénéficed’exploitation (EBIT), satisfaisant au 1er trimestre, s’est accru au 2e trimestre. Il s’élève à 285 MCHF pour les six premiers mois de l’année.

« SWISS poursuit son ascension. Les résultats semestriels réjouissants confirment le bien-fondé de notre stratégie de développement et dépassent nos attentes. Portés par une forte demande, nous sommes parvenus au 2e trimestre à augmenter les passages ainsi que le transport de fret », explique Christoph Franz, CEO de la compagnie. « La gestion rationnelle des coûts et les synergies de revenus provenant de l’intégration de SWISS au sein du groupe Lufthansa et de l’adhésion à Star Alliance ont sensiblement contribué à ces résultats. »

Christoph Franz poursuit : « Nous savons toutefois pertinemment que le transport aérien est un secteur cyclique et que nous bénéficions actuellement d’une conjoncture économique positive. Nous devons encore procéder à des améliorations concernant notamment nos processus de travail pour renforcer notre position sur le marché dans un contexte de concurrence exacerbée. »

SWISS a enregistré des coefficients d’occupation supérieurs à la moyenne en comparaison avec d’autres compagnies aériennes européennes. Au 1er semestre 2007, les capacités supplémentaires (plus 12.9% de sièges-kilomètres offerts) ont pu être compensées tout en améliorant de 1.1 point à 78.8% le coefficient d’occupation global des vols en comparaison avec le 1er semestre de 2006.

Sur le réseau intercontinental, le remplissage s’est élevé à 83.2% (contre 82.3% l’an passé).Sur le réseau européen, il a atteint 69.5% (contre 68.1% l’an passé). SWISS a transporté sur ses lignes près de 5.7 millions de passagers au 1er semestre, chiffre en augmentation de 13.4% par rapport au 1er semestre 2006. Au 2e trimestre, le coefficient d’occupation s’est établi à 80.6% (contre 80.7% l’an passé). Le fret transporté par Swiss WorldCargo s’est globalement bien développé. Le taux de remplissage exprimé en volume a atteint 84.7% (contre 85.3% l’an passé).

« La croissance à deux chiffres de l’offre et des ventes et nos résultats tangibles traduisent l’effet percutant de la stratégie décisive adoptée par la direction et les performances exceptionnelles de nos collaborateurs. Nous pouvons nous en féliciter. Nous devons maintenant maintenir notre cap pour être en mesure de faire face sereinement et durablement à une conjoncture défavorable », constate Christoph Franz.

D’avril à juin, SWISS a créé une cinquantaine d’emplois par mois. Au 1er semestre, les effectifs se sont élevés en moyenne à 5’499 postes « équivalent temps plein ». Le recul des effectifs moyens par rapport au 1ersemestre 2006 s’explique par la vente du prestataire de services téléphoniques Mindpearl, intervenue fin mars 2006.

Au 30 juin 2007, la compagnie comptait 5'651 postes ETP. 6'691 collaborateurs se répartissent ces postes à plein temps. Les effectifs ont augmenté de 300 postes ETP par rapport à fin 2006. Grâce à l’extension deson parc aérien, SWISS aura créé 600 emplois nets d’ici à la fin de l’année. Les nouveaux postes sont presque exclusivement destinés au personnel navigant, principalement en cabine. SWISS est satisfaite de la signature de la convention collective de travail par les pilotes de Swiss European, intervenue fin juin.

À partir de mars 2008, SWISS desservira Shanghai tous les jours. Elle se rendra également à Delhi, capitale indienne, dès novembre prochain. Ce sera la première fois depuis sa création que SWISS proposera de nouvelles destinations intercontinentales. L’extension de la flotte permet à SWISS de renforcer des dessertes existantes. La compagnie propose ainsi des vols supplémentaires à destination de Los Angeles, Sao Paulo et Santiago du Chili (via Sao Paulo), aéroports désormais desservis quotidiennement en vols directs.

Le 1er juillet 2007, Lufthansa a terminé la transaction en vue de l’intégration de SWISS. Lufthansa détient désormais 100% des parts de SWISS par l’intermédiaire de la société suisse AirTrust SA. Tous les droits de trafic essentiels ont pu être préservés, ce qui permettra à la compagnie de maintenir les dessertes de ses marchés cibles. SWISS conserve son statut de société par actions régie par le droit suisse, dotée d’une directionet d’un siège en Suisse pourvoyant à ses résultats et à la qualité de ses prestations. SWISS continuera ainsi de contribuer à l’attrait de la place économique suisse.

SWISS est inquiète des modifications possibles des conditions-cadre à l’aéroport de Zurich. Si l’initiative de plafonnement présentée fin novembre à l’électorat zurichois devait être acceptée, la participation de SWISSà la croissance de la demande dans le domaine des transports aériens européens serait limitée et l’exploitation d’une plateforme aéroportuaire (hub) à Zurich durablement entravée. SWISS rejette l’initiative dans l’intérêt de la place économique et de ses collaborateurs et ne peut apporter son soutien à la contreproposition du Grand Conseil zurichois. L’indice du bruit des avions à Zurich (ZFI) proposé dans le contreprojet aurait également un effet plafonnant étant donné que le nombre de personnes touchées par le bruit augmente proportionnellement à l’accroissement de la population résidant aux alentours de l’aéroport de Zurich – même sans mouvements aériens supplémentaires.